Époque contemporaine

Prévoyance : Corporations, compagnonnages et sociétés de secours mutuels

  • + +- Dès le Moyen-Âge, la solidarité s’exerce entre les hommes au sein d’un même métier. Grâce à une caisse commune de secours, les compagnons soutiennent leurs congénères malades, invalides et subviennent aux besoins de leur famille. Par crainte des foyers d’agitation, toutes les organisations ouvrières et paysannes sont interdites à la Révolution française, par la loi le Chapelier (1791). Des structures se développent cependant dans la clandestinité, comme les sociétés de secours mutuels, qui seront reconnues en 1852. En échange d’une cotisation, ces associations versent des prestations à leurs membres en cas de maladie, prennent en charge les obsèques et, si les finances le permettent, versent une pension de retraite.
Timeline